ALGONEURODYSTROPHIE DU MEMBRE SUPERIEUR

COMPTE RENDU D’ÉVALUATION 

 
SUJET : ALGONEURODYSTROPHIE DU MEMBRE SUPERIEUR 
VALEUR DE L’ÉTUDE : Grade B 
NOMBRE DE SUJET : 46 
MÉTHODOLOGIE : Fiches remplies par les kinésithérapeutes du service 
LIEU DE L’ÉTUDE : CHU NANCY – SERVICE DE RÉÉDUCATION DE LA MAIN 
ANNÉE : 1987 -1988 
NOMBRE DE THÉRAPEUTES AYANT PARTICIPÉ : 2 
AUTEUR : GROSJEAN Daniel, BENINI Patrice 
RÉSULTATS :
25 personnes traitées en 1987, sans résultat
20 personnes traitées en 1988, amélioration de la trophicité : + 32 %
                                            amélioration de la mobilité : + 45 %
                                            diminution de la douleur : -95 % 
RÉSUMÉ : Critère d’inclusion : 
46 personnes souffrant d’algoneurodystrophie au niveau de la main, en traitement dans le service de rééducation de la main, ont reçu une séance de microkinésithérapie pendant l’année 1987 et 1988. 
Evaluation à 1 mois selon un barème de : 1 : « peu légère amélioration », 2 « assez bonne », 3 « bonne » et 4 « très bonne amélioration ». Pour la douleur, disparition ou persistance. 
 
Sur les 25 personnes traitées en 1997, il n’y avait aucun résultat positif. 
 
En 1998, sur 20 personnes (1 a quitté le service tout de suite après la séance) 
Pour la trophicité : 32 % d’amélioration, sur la mobilité 45 % d’amélioration. 
Disparition de la douleur chez 19 personnes . 
Les résultats obtenus se sont maintenus dans le temps.
Les résultats de 1998 sont dus au fait que le traitement effectué en microkinésithérapie prenait en compte le contrôle et la correction des désordres endocriniens.